Nicolas Vidalenche - Directeur associé de la société UNC Pro

  13 avril 2017

Nicolas Vidalenche - Directeur associé de la société UNC Pro 1) Bonjour Nicolas, tu es le directeur associé de la société UNC Pro, peux-tu nous dire en quelques mots comment fonctionne ton activité ?
UNC Pro est le Leader Européen du Mobilier Gonflable personnalisé pour les entreprises et l’événementiel. Notre concept repose sur une structure gonflable (Canapé, Fauteuil, Table Basse,...) très résistante, supportant un poids très important et pouvant rester en extérieur de nombreux jours / semaines sans besoin de complément de pression. Cette structure gonflable est recouverte d’une housse textile personnalisée à 100% qui donne au mobilier gonflable un aspect haut de gamme tout en étant un produit marketing de communication.

2) Quel a été ton parcours universitaire et quel a été ton parcours professionnel avant de diriger la Société UNC Pro ?
Un parcours atypique, dès la sortie du Lycée, avec un BTS Commercial qui n’a pas été mené à terme, l’idée de créer une entreprise étant la plus forte aux regrets de mes parents... Après réussite mais de nombreux échecs pendant plus de 10 ans, j’ai su me remettre en question, tiré une expérience de toutes les erreurs commises afin de préparer au mieux une nouvelle aventure, qui fut UNC Pro en 2011... Pour résumer, un parcours classique d’entrepreneur comme j’ai pu en rencontrer de multiples autour de moi. Un entrepreneur qui n’a jamais vécu l’échec n’est pas un véritable entrepreneur. Je me souviens d’un conseil important : « Pour savoir faire du vélo, il faut être tombé plusieurs fois avant ».

3) Comment imagines-tu la Société UNC Pro dans 10 ans ?
UNC Pro arrive à un nouveau tournant, en commercialisant du mobilier gonflable haut de gamme et de qualité pour les particuliers, sur un marché B2C en France qui considère le gonflable en général comme un produit bas de gamme, fragile et jetable.
UNC Pro a également su trouver des distributeurs à l’international qui ont confirmé un besoin de ces produits sur le marché B2B de l’événementiel. La prochaine étape est désormais d’intensifier sa présence dans les pays qui se sont révélés à fort potentiel.

4) Quel métier voulais-tu faire quand tu étais plus jeune ?
Je souhaitais être dans le droit (Avocat, Juge) mais également Agriculteur ayant baigné dans ce milieu pendant les vacances scolaires, dans notre exploitation familiale.

5) Quelle était ton idole quand tu étais enfant ?
Je ne vais pas être original. Passionné de basket, je fais partie de la génération Mickael Jordan. A partir du collège, j’étais admiratif de toutes personnes « parties de rien et ayant réussi l’impossible, quelque ce soit le domaine ».

6) Si tu avais un conseil à donner aux plus jeunes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat aujourd’hui, quel serait-il ?
Un seul conseil serait bien trop peu... Mais une chose est certaine, toute personne qui se donne à fond dans ses efforts arrivera à son but, à conditions bien sûr de se relever après chaque obstacle, chaque déception, chaque chute . Baisser les bras n’est pas compatible avec la mentalité d’entrepreneur, à l’image d’un sportif de haut niveau. Si tout était facile, tout le monde réussirait. CROYEZ EN VOUS, SACHEZ ECOUTER LES BONNES PERSONNES ET TOUT DEVIENDRA POSSIBLE.